En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

DISCOURS DE LA RENTREE 2020 DU CHEF D'ETABLISSEMENT

Par Administrateur pierre-joannon, publié le dimanche 13 septembre 2020 22:21 - Mis à jour le lundi 14 septembre 2020 07:02
liberte oisillons.jpg
Une oeuvre de Victor Hugo sera étudiée cette année, en E.P.I Français - Anglais, par deux classes de 4ème. Le texte du chef d'établissement lu à l'ensemble des élèves du collège à cette rentrée rend hommage à cet illustre écrivain républicain.

Très chers élèves,

 

En cette rentré 2020, je vais vous citer Victor Hugo, célèbre écrivain et poète du XIXème siècle. Homme politique engagé, visionnaire et humaniste ; il a notamment écrit : « Celui qui ouvre une porte d’école, ferme une prison ».

A la lumière de nos six derniers mois, et en raison du virus Covid 19, nous avons été, tous ici présents, privés d’Ecole, de cette possibilité d’aller et venir, de nous rencontrer, d’échanger et de partager tous les temps de notre quotidien commun.

Emprisonnés chacun dans nos lieux de vie privés respectifs, nous n’avions que la science numérique et ses outils, comme moyens de communication et de transmission avec ceux d’entre nous, extérieurs à nos maisons – cellules.

Si cette période si particulière a pu être, dans un premier temps, source de découvertes, d’expériences scolaires, professionnelles et relationnelles, nouvelles pour chacun d’entre nous ; elle n’en fut pas moins, dans un deuxième temps, infructueuse sur le plan des apprentissages scolaires pour la plupart d’entre vous.

Pouvoir aller à l’Ecole reste toujours une chance. L’Ecole vous permet d’être constamment accompagnés et aidés dans la conquête de votre liberté à venir. Victor Hugo disait aussi : «  La liberté commence où l’ignorance s’arrête. »

Car acquérir des connaissances pour augmenter votre capacité d’agir, de réagir doit s’inscrire comme une conviction puis une volonté au plus profond de vous – même. Devenir des adultes, autonomes, capables de comprendre, de décider, de s’engager pour le bien être de tous, constitue, je vous l’assure, une noble ambition.

Les enfants de Beyrouth pleurent aujourd’hui leur vie d’avant l’effroyable journée du 4 aout dernier… Les devoirs à faire qui ne sont plus… Et la porte, le portail de leur Ecole ou de leur collège, qui n’existe plus. Leurs parents se révoltent contre l’ignorance, l’incompétence, la condescendance, l’inconscience et l’imprévoyance de ceux qui avaient le pouvoir de décider, de protéger.

Très chers élèves,

De cette sombre et brûlante actualité, en ce jour de rentrée, je vous transmets tous mes souhaits de vous apercevoir heureux d’être de nouveau réunis, au collège, avec nous les adultes ; de vous sentir tout au long de cette année scolaire, fiers d’apprendre tous les jours, pour un Futur à construire.

En vous assurant, au titre de chef d’établissement, de notre immense plaisir, en tant qu’adultes, à vous retrouver tous et toutes, nous vous disons, très chers élèves :

«  Bonne rentrée 2020 et Vive le travail des Corps et des Esprits en nos murs de liberté ! »